Dératisation

En fonction des traces et des dégâts occasionnés par les rongeurs, nous identifions le parasite pour déterminer le type d'appât ou de piègeage  le plus efficace, et adapté aux locaux et à l'environnement. Les conditions de notre intervention répondent aux normes de dératisation (contrat type CEE répondant aux normes HACCP) incluant un volet conseil sur les améliorations structurelles susceptibles de diminuer la pression parasitaire après dératisation.

Les souris, rats noirs et surmulots, comme tous les rongeurs, sont hypsodontes, c'est à dire que leurs incisives poussent continuellement (de 13 à 15 cm par an pour le rat noir), et pour limiter leur longueur, ils sont obligés de ronger sans cesse tout ce qui est à leur portée: câbles électriques, tuyaux, emballages, bois, cuivre, mortier... créant des dégâts considérables (courts circuits électriques, incendies, pannes de machines...)

Mais surtout ils transmettent les organismes de nombreuses maladies, comme la peste ou le typhus. Les morsures du rat noir ou du surmulot peuvent entraîner la fièvre du rat.

Véritables fléaux pour l'industrie agro-alimentaire, ils polluent par leurs déjections plus de 500 g d'aliments par jour (pour le rat noir). Le rat noir, ainsi que le surmulot déversent environ 6 à 7 litres d'urine, défèquent 25000 crottes, et perdent environ un million de poils par an.

Une excellente connaissance des rongeurs - des rats en particulier d’une intelligence reconnue - est bien souvent indispensable pour les évincer car elle nécessite une parfaite connaissance de leur organisation remarquable, de leurs habitudes de déplacement.

Des molécules de deuxième génération seulement détenue par les entreprises avec applicateur certifié par l'état seront placées aux endroits stratégiques de manière réfléchie en fonction notamment du ravageur ciblé des occupants du lieu. 

Une inspection minutieuse et un repérage des zones de circulation permettent l’élaboration d’un plan d’action adapté au lieu à traiter et en respect de l’environnement (parties privatives, lieux accessibles au public ou aux abords immédiats). (chien chats)